Collection Cordels·Eau tissée·L'eau tissée des lavoirs·La B.

Cordel I // Un voile dans les eaux de la Canche – L’eau tissée des lavoirs, Chant 1- Editions La B.

Quand tu te mettras en route vers Ithaque

Souhaite que le chemin soit long

Constantin Cavafy, Ithaque

Aujourd’hui, 15 février, le fil bleu et le banc de tisserand de la Fabrique Poétique sont en fête.

Ils portent la première publication de la B. : les 10 premiers cordels de l’Eau Tissée des Lavoirs. Premiers feuillets bleus à déplier pour découvrir l’histoire du point de départ de cette exploration de lavoirs en lavoirs lancée en janvier 2019. Ils sont prêts à vous rejoindre ou à partir sur les chemins pour accompagner les histoires ambulantes de la Fabrique. Vous pouvez vous les procurer sous forme d’exemplaire simple ou sous forme d’édition « de luxe » sous pli spécial avec la petite pince à linge pour l’accrocher et les photographies accompagnant le récit en cartes postales.

Le principe de la toute petite maison d’édition de la B. est de ne relancer la fabrication que lorsque tous les exemplaires du premier tirage sont vendus et ainsi de suite.

Pour toute commande, il vous suffit d’adresser un mail à : lafabriquepoetique@orange.fr

Les tarifs sont au bas de cet article.

pli de l’édition de luxe
pli de l’édition de luxe
pli de l’édition de luxe
photographies-cartes postales de l’édition de luxe

Pour mémoire, l’eau tissée des lavoirs a donné lieu a de nombreux récits, appelés des « chants » comme dans l’Odyssée, rythmés par l’intervention de « rhapsodes », c’est à dire des écrivains, des poètes, des artistes qui apportent leur voix, leur écriture, leur art à cette exploration. Rhapsodes était le nom donné à ceux « dont l’occupation ordinaire était de chanter ou réciter en public des morceaux de poèmes d’Homère« , ils s’habillaient de rouge quand ils contaient l’Iliade et de bleu quand ils chantaient l’Odyssée. Les papiers sur lesquels étaient écrits les textes étaient ensuite rapidement cousus ensemble, d’où le nom de rhapsode qui signifie littéralement « couseur de chant », formé du grec ραπτω, je cous, & ᾠδή, ode ou chant. Un nom aussi beau que « couseur de chant » ne pouvait que me plaire et prenait tout son sens dans cette eau-dyssée.

Ce premier chant est consacré à l’origine de ce projet d’exploration qui est né d’un mystère : l’absence de lavoir dans les contrées de M sur m */ Montreuil sur mer. Les premières recherches m’emmenèrent à quelques kilomètres de M sur m, sur la piste d’une chapelle bleu Guimet dédiée à la patronne des lavandières…

extrait du cordel 1 Un voile dans les eaux de la Canche

Extraits du cordel I : un voile dans les eaux de la Canche

Pour toute commande, il vous suffit d’adresser un mail à : lafabriquepoetique@orange.fr

Isabelle Baudelet, La Fabrique Poétique 15 février 2022

* »Après ma mort lorsqu’on réimprimera ce livre il faudra mettre en toutes lettres le nom des villes, (…) au lieu de m sur m, Montreuil sur mer » Victor Hugo, folio 5 du manuscrit des Misérables, 1862

3 commentaires sur “Cordel I // Un voile dans les eaux de la Canche – L’eau tissée des lavoirs, Chant 1- Editions La B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s