B comme·Eau tissée·Habiter·L'eau tissée des lavoirs·La B.

Collection Cordels – Editions la B.

Que mon conte soit beau qu’il se déroule comme un long fil

Le Grain magique, Taos Amrouche

J’ai accroché à ce fil bleu les rêves d’une maison : la B. , la lettre-maison qui suggère par son initiale le début d’un récit, et porte en soi une infinité de paysages. La B, nom de la maison d’éditions de la fabrique poétique.

B comme Bibliothèque. B comme Bleu. B comme Bout de ficelle.

Le fil de la Bibliothèque bleue

Inventée au 17 -ème siècle à Troyes, la bibliothèque bleue est une forme éditoriale sur feuillets simples avec une couverture de papier ordinaire de couleur bleue. Vendue par les imprimeurs directement, les colporteurs, les marchands-merciers avec toutes sortes de rubans, de fils et de tissus, une littérature des chemins, ouverte à la rencontre et aux contes, dans la rue, dans les campagnes les plus reculées, en place publique, et proposant de multiples histoires.

Photo de la médiathèque de Troyes publiée dans https://histoirelivre.hypotheses.org/142
Photo de la médiathèque de Troyes publiée dans https://histoirelivre.hypotheses.org/142

La littérature de corde : les cordels

En Angleterre , la Bibliothèque Bleue a pour équivalent le ChapBook, au Brésil comme dans le monde hispanique ou lusitanien : les cordels, c’est à dire la littérature de corde. Corde parce que les feuillets étaient vendus sur le marché accrochés à des fils ou des cordes à linge, pour mieux s’en saisir, les décrocher, les emporter, pour tendre de « clocher à clocher », de « fenêtre en fenêtre », pour danser sur le fil des poètes funambules.

Collection cordels

C’est en suivant le fil historique de la bibliothèque bleue que le cordel m’est apparu comme une forme de publication en correspondance avec l’esprit de la fabrique poétique, à mi chemin entre l’éphémère et l’inscription dans la durée. La corde à étendre le linge était parfaite pour être le fil quotidien de l’atelier, et présenter l’eau tissée des lavoirs.

ouverture de l’atelier le 14 janvier 2022 avec un poème de Muriel Verstichel

L’eau tissée des lavoirs , une exploration lancée en janvier 2019 a donné lieu à des récits qui seront édités sous forme de cordels. Certains contés par moi même, d’autres par des écrivains, artistes ou poètes rencontrés lors de cette eau-dyssée.

Voici les trois premiers chants à paraitre sur le fil :

SORTIE DE 10 FEVRIER 2022

Ils ont en ce début du mois de février comme un parfum de mimosa.

image Muriel Verstichel
photographie la fabrique poétique

Elle…et le fil par Marilyse Leroux le 4 février 2022

« Le fil était mort – ou si tu veux muet, aveugle – te voici : il va vivre et parler.

Tu l’aimeras, et d’un amour presque charnel. Chaque matin, avant de commencer ton entraînement, quand il est tendu et qu’il vibre, va lui donner un baiser. Demande-lui de te supporter, et qu’il t’accorde l’élégance et la nervosité du jarret. À la fin de la séance, salue-le, remercie-le. Alors qu’il est encore enroulé, la nuit, dans sa boîte, va le voir, caresse-le. Et pose, gentiment, ta joue contre la sienne.

Certains dompteurs utilisent la violence. Tu peux essayer de dompter ton fil. Méfie-toi.. Apprivoise-le plutôt.« 

Jean Genet, Le Funambule

Isabelle Baudelet, La Fabrique Poétique, M sur m, le 7 février 2022

4 commentaires sur “Collection Cordels – Editions la B.

  1. Bravo Isabelle. Quel beau projet pleine poésie, de créativité.. Longue route à la B.
    Pourra t- on se procurer des publications par correspondance ??
    Bien amicalement.
    Shisyu.👏😍😍🍀💐

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s