Eau tissée·Habiter·Les lieux de La Fabrique·Prairie·Zone

Entrer dans le paysage #1 – La prairie nature-Zone sensible – Fondettes (Indre et Loire)

J’ai vu ce matin une jolie rue dont j’ai oublié le nom
Neuve et propre du soleil elle était le clairon

G. Apollinaire, Zone

« Un banc, une prairie, le pli d’une colline (…) Ce qui fait le lieu et lui donne sa signification c’est l’échange qui s’y déroule, l’histoire qui s’y raconte.  »

Jean Marc Besse, Habiter, Un monde à mon image

Entrer dans le paysage lorsque l’on va à la rencontre de Xavier Guillon et de sa prairie Nature-Zone sensible à Fondettes à côté de Tours, c’est commencer par redescendre la rue, c’est partir à rebours pour mieux comprendre le bourg. C’est « marcher les allées » comme le disait le paysagiste Jean Pierre Barillet Deschamps avant de rendre son projet de parc ou de jardin qu’il « marchait » vraiment sur un plan à l’échelle 1/1. J’aime çà. La rue dont je n’ai pas oublié le nom était l’ancienne entrée de ville de Fondettes: rue du chanoine Noel Carlotti. Une plaque enfouie sous le feuillage marque encore la trace de l’ancienne signalétique Michelin :

Mais, entrez donc, écrit Xavier Guillon :

Histoires délimitées, « Histoires dé-limitées », des histoires à lire entre clichés et légendes

Les 6 balades dans Fondettes (en Indre-et-Loire) et à l’entour, de Christine Baudoin et Xavier Guillon.

Je pense à La Baronne Perchée qui rappelle que Finissez d’Entrer est une expression des campagnes adressée au visiteur de passage pour l’inviter à franchir le seuil de la porte. « Quand sonne l’heure du repas, cette formule de bienvenue devient une invitation au partage…. »

Joyeuse et riche entrée en partage autour du paysage, et de son arpentage :

« J’explique un peu la rue du chanoine Noël Carlotti à Fondettes (37) et comment j’ai pris le temps d’accrocher une nouvelle construction aux paysages.« Lors de ma première visite, je reste un peu dans cette rue qui mène, borde et s’éloigne du terrain, puisque le projet de la construction à l’étude se trouve situé ici, dans cette partie qui, encore dans les années 60, était l’une des entrées d’un bourg d’Indre-et-Loire ; de cette réalité, je remarque qu’il reste une trace sur l’un des pignons d’un immeuble un peu en amont, une simple plaque émaillée ‘Michelin’ qui annonce “Fondettes” ; elle reste aujourd’hui une marque utile, puisqu’elle nous rappelle quelque moment de la réalité de la localité. Je marche un peu dans cette rue pour prendre le temps “d’accrocher les paysages” dans lesquels la maison va s’inscrire. En me promenant, je place le terrain de la future maison en venant de l’église, en allant vers l’église. Je traverse la chaussée ; j’en profite pour décaler mon regard… Je remarque déjà que dans un passé encore récent, il y avait dans cette rue plusieurs ateliers d’artisans, des granges & dépendances & des maisons de bourg, des maisons d’artisans & des maisons dites “bourgeoises” ; un ensemble indissociable, mais bien hétérogène aussi. Ainsi aujourd’hui, par cet étrange ordonnancement juste motivé par des raisons personnelles et utiles, l’harmonie de la rue ne se lit pas dans un style commun, mais plutôt dans une dissemblance d’architecture qui prendrait en compte l’histoire des habitants. » In “L’invention d’un paysage” de Xavier Guillon & Jean-Pierre Dubois / février 2019 »

Xavier Guillon le 31 Aout 2021

Autant d’invitations à ouvrir les dictionnaires et à se plonger dans les cartes.

carte de l’Etat Major site géoportail
carte IGN 1950 site géoprtail
Carte IGN topographique site géoportail

Gaspar Païva et Xavier Guillon

Dans la prairie rue du chanoine Carlotti poussent des images et des livres, un lieu qui à l’image de son seuil d’accueil, de rencontres et de fête, lisière des conversations, fonctionne comme un intérieur parfaitement tourné vers le dehors, et dont l’extérieur nous invite, à l’instar de Jean Michel Alberola, à penser que « la sortie est [aussi] à l’intérieur« .

Chemins… Un voyage au centre de nos regards, Xavier Guillon Frank Lavenu Les Editions Atmosphères

Chemins… Un voyage au centre de nos regards, Xavier Guillon, Frank Lavenu, Les Editions Atmosphères

Des correspondances se nouent, des chemins se rejoignent, des liens se tissent, des navettes sont en perspective, façons d’habiter, façons de dire et d’inventer le paysage, Montreuil sur mer – Fondettes, deux anciens ports, deux villes en bord de fleuve : une eau-tissée, une eau-dyssée qui ne fait que commencer, me disais-je avant de partir, après un trop court passage, en regardant la fontaine de Fondettes qui est loin de m’avoir livré toutes ses histoires…

« On le sait, un endroit ne parvient à la dignité de lieu que lorsque l’on y revient »

Martin de la Soudière, Arpenter le paysage

En attendant de revenir, c’est à découvrir :

La Prairie Nature, galerie de poche, 5 bis rue Noël Carlotti 37 230 Fondettes

Jusqu’au 25 septembre : Entre les gouttes

Un espace web dédié à l’habiter : Zone Franche

Des livres édités :

Un livre à venir :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s